Sources Chrétiennes

Programme de recherche pour l'édition des textes chrétiens anciens

Actu

Saint Jérôme entre Bible et exégèse

Mardi 22 Mai 2018 - 17:30 - 19:00

La parution récente du volume Jérôme, Préfaces aux livres de la Bible (SC 592) et des actes du Colloque de 2015 sur l'exégèse de saint Jérôme (Presses Universitaires de Saint-Etienne) sont l'occasion d'évoquer le rôle exemplaire de Jérôme dans l'histoire de la Bible et de ses interprétations.

 

Amphi Jean Jolivet (K 202)

UCLy Campus Carnot

23 place Carnot, 69002 LYON

Événement

"Les ‘Sources Chrétiennes’: apport grec et latin à la culture européenne" (Athènes, 23-25 février)

Vendredi 23 Février 2018 (Jour entier) - Dimanche 25 Février 2018 (Jour entier)

Un événement exceptionnel a eu lieu du 23 au 25 février 2018 à Athènes, à la Bibliothèque nationale de Grèce, dans les bâtiments tout neufs de la Fondation Stavros Niarchos: le colloque intitulé "Les ‘Sources Chrétiennes’: apport grec et latin à la culture européenne" a fêté les 75 ans de la collection éponyme en même temps qu'il marquait l'arrivée de volumes complétant la collection de la communauté jésuite d'Athènes. Il était organisé par l’Institut des Sciences Humaines des jésuites d’Athènes, la Bibliothèque Nationale de Grèce, l’Institut des Sources Chrétiennes de Lyon (HiSoMA), la Faculté de théologie de Lyon, les Facultés jésuites de Paris, la revue théologique Synaxis d’Athènes, et la société biblique Artos Zoïs d’Athènes. Avec Stavros Zoumboulakis, Président du C.A. de la Bibliothèque Nationale d'Athènes, Pierre Salembier, s.j., en a été la cheville ouvrière.

Devant une centaine de participants, une quinzaine d'intervenants, hellénophones ou francophones, ont montré les convergences ou points de contact entre Grecs et Latins, ainsi que le rôle des éditions et recherches actuelles pour la mise en évidence d'une culture commune.

Résolument tournées vers la Grèce dès leurs origines, les Sources Chrétiennes ont ainsi marqué de manière concrète leur orientation fondamentale, dans le souci d'un équilibre entre Orient et Occident et d'un authentique retour aux sources.

Voir aussi la page de l'AASC sur cet événement:
http://www.sourceschretiennes.net/compte-rendus

Philon d’Alexandrie dans l’Europe moderne : réceptions d’un corpus judéo-hellénistique (XVIe-XVIIIe s.)

Mercredi 07 Novembre 2018 (Jour entier) - Vendredi 09 Novembre 2018 (Jour entier)

Ce colloque international, réunissant des universitaires et des chercheur(e)s européens, américains et australiens, sera consacré à la réception de l’œuvre de Philon d’Alexandrie à l’époque moderne, étape essentielle, et pourtant très peu étudiée, dans une longue chaîne qui se déploie de l’époque patristique jusqu’au nouvel essor des études philoniennes des cinquante dernières années. Philosophe juif de culture grecque, Philon est considéré comme ayant posé, à partir de Platon et de la tradition mosaïque, les bases d’une philosophie religieuse valant pour les trois monothéismes. La question de sa place aux xvie-xviiie siècles, plus complexe à cerner que pour l’autre grand représentant du judaïsme hellénistique, Flavius Josèphe, s’insère également, a fortiori, dans le panorama de la réception des Pères de l’Église aux mêmes périodes. Par le prisme philonien, mais en spécifiant à chaque fois les segments précis des textes mobilisés, ce colloque, conçu comme une référence durable sur le sujet, poursuivra l’étude des phénomènes de réception à l’époque moderne, l’étude des usages des références antiques, mais examinera aussi la manière dont on découvre véritablement un corpus, dont sa connaissance se diffuse, et il mesurera ses effets par rapport aux médiations dont il était précédemment dépendant.

Deux axes de recherche ont été choisis : 1) une première approche concerne la philologie et l’histoire du livre ; 2) une seconde souhaite préciser les usages diversifiés de Philon dans les commentaires exégétiques, les traités théologiques, l’érudition historique, et plus largement les controverses.

1) Avec l’édition princeps des œuvres de Philon par Adrien Turnèbe en 1552, à Paris, la réception de Philon prend un nouveau souffle à l’ère de l’imprimé et bon nombre de traductions, en latin et en langues vernaculaires voient le jour. Nous mettrons en perspective ces éditions de Philon avec les contextes sociaux des réseaux d’imprimeurs, d’érudits et de patronages prestigieux. On précisera la connaissance des manuscrits, notamment byzantins, dont dépendent ces travaux, et les options herméneutiques choisies par les traductions qui déterminent la manière dont on comprend Philon dans l’Europe moderne.

2) Au-delà de la transmission textuelle, quel visage de l’auteur retient-on, quelles sont les facettes de l’œuvre philonienne qui sont utilisées ? Comment sont-elles mises à contribution et transformées par les débats en cours ? De quelle manière les lectures, directes ou indirectes, de Philon suscitent-elles l’intérêt et des polémiques entre les différents courants philosophiques et religieux aux xvie-xviiie siècles ? De nombreux sujets intègrent l’apport philonien : platonismes de la Renaissance, histoire du monachisme primitif, préfiguration vétérotestamentaire de la Trinité, socinianisme, etc. Philon étant aussi une source, à côté d’autres corpus, pour la connaissance des matières hébraïques, on se demandera quelle est la place qui lui est octroyée. On s’interrogera également sur les enjeux de sa « redécouverte » par le judaïsme au xvie siècle et sur les conséquences de cette redécouverte pour l’histoire philosophique du judaïsme.

La tenue à Lyon de ce colloque n’est pas le fait du hasard, l’ancrage lyonnais des études philoniennes étant bien connu dans le monde académique. Le premier colloque sur Philon s’est déroulé en septembre 1966 dans cette ville où se trouve l’Institut des Sources Chrétiennes, au sein duquel ont été éditées ses œuvres complètes en trente-six volumes de 1961 à 1992. En accueillant ce colloque, l’ENS de Lyon renoue, de son côté, avec sa propre tradition de recherches philoniennes qui fut illustrée, entre autres, par Bernard Besnier.

Cette localisation lyonnaise permettra une séance à la bibliothèque municipale de Lyon, qui aura réuni pour l’occasion plusieurs impressions anciennes de Philon. La bibliothèque Diderot s’associera également à cette manifestation par le biais d’une présentation de son propre fonds ancien philonien. Le colloque est organisé en vue d’une publication qui sera proposée à la collection de l’Institut d’études augustiniennes (Brepols).

Lectures de la Bible

Mardi 19 Décembre 2017 - 18:30 - 20:00

A l'occasion de la sortie du livre "Lectures de la Bible. Ier-XVe s.", Cerf 2017, une partie des contributeurs se réunissent pour répondre ensemble à la question suivante : Le regard croisé des trois monothéismes sur les
Ecritures, dans l’Antiquité et au Moyen Age, peut-il nous aider aujourd’hui à articuler exégèse et théologie ?

Publication d'un ouvrage

Parution : Lectures de la Bible (Ier-XVe s.)

Vendredi 13 Octobre 2017 (Jour entier)

couverture Lectures de la BibleLectures de la Bible (Ier – XVème siècle)

Collection Album

656 pages - oct. 2017

49,00€

Quelle est l’histoire de la Bible ? Comment sa version actuelle est-elle parvenue jusqu’à nous ? Qui sont les hommes qui ont participé à la transmission et à la réception de ses textes ? Qu’est-ce qui fait d’elle un livre vivant, qui n’a jamais cessé de résonner dans l’histoire de la civilisation ?
C’est à ces questions que cet ouvrage se propose de répondre, tout au long d’un parcours à travers les interprétations que les Écritures ont suscitées dans le bassin méditerranéen, depuis les origines jusqu’au xve siècle. Il fait entrer le lecteur dans un monde où la Bible n’est pas encore un monument figé de la littérature, mais un ensemble vivant de textes qui, comme tel, appelle à une « interprétation infinie ». Depuis les rédacteurs de midrash jusqu’aux Pères de l’Église, en passant par les interprètes de l’époque abbasside et les théologiens
byzantins, ce sont les exégèses chrétienne, juive et musulmane qui sont traitées conjointement.
Chaque chapitre a été rédigé par un ou plusieurs spécialistes et comporte, outre un exposé théorique d’ensemble, de nombreuses illustrations, des encarts, des notes marginales ainsi qu’une bibliographie.
Laurence Mellerin, directrice-adjointe de la collection « Sources Chrétiennes », est responsable du projet BIBLINDEX, index en ligne des citations scripturaires chez les Pères de l’Église.

  • Dimensions : 185x240x41.5
  • ISBN : 9782204111652
  • Poids : 1985 grammes

Avec la collaboration de : Benoît Gain, Bernard Meunier, Bernard Outtier, Cyrille Aillet, Dominique Bertrand, Dominique Gonnet, Guillaume Bady, Guy Lobrichon, Jacques-Noël Pérès, Jean Massonnet, Jean Reynard, Jean-Noël Guinot, Judith Kogel, Laurence Mellerin, Laurent Basanese, Marie-Gabrielle Guérard, Marie-Hélène Congourdeau, Paul Mattei, Paul Payan, Philippe Luisier, Smaranda Marculescu, Sumi Shimahara

Publication d'un ouvrage

Parution : Le livre scellé, Cahiers de Biblindex 2

Le livre est disponible sur le site de Brepols : http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503577005-1

Ce volume est issu du séminaire qui accompagne le développement du projet BIBLINDEX, dont l’objectif est la constitution d’ un index des citations et allusions bibliques présentes dans les textes chrétiens de l’ Antiquité tardive et de ses prolongements médiévaux.

Après trois études principalement consacrées à Origène, le lecteur pourra découvrir un système de numérotation scripturaire proposé par Basile de Césarée, et, avec les Pères grecs, se demander ce qu’est devenu l’apôtre Mathias, ou encore si la notion de « prologue » johannique est pertinente. Lui sera alors présenté un parcours mettant en évidence la typologie du « Christ-Frère », puis une enquête sur la « chambre nuptiale » de Mt 25, 10. Les trois derniers chapitres portent sur le monde latin : l’usage des deutérocanoniques par Hilaire de Poitiers ; puis deux études, sur Augustin et Isidore de Séville, exploitant méthodiquement les citations bibliques.

Ainsi, ce recueil rassemble des études variées, qui donnent à voir les richesses de la lecture patristique des Ecritures et la diversité des méthodes modernes employées pour les mettre au jour. Nous sommes là au cœur des objectifs de Biblindex : entr’ouvrir, à l’aide des clefs que les Pères nous ont laissées, le livre scellé des Ecritures.

Table des matières

Avant-propos

Lorenzo Perrone, Un « ressourcement » inattendu : les nouvelles Homélies d'Origène sur les Psaumes dans le codex de Munich

Michel Fédou, Le Commentaire d'Origène sur l'épître aux Romains : Variations sur le concept de loi et sur la thématique Israël-nations

Françoise Vinel, Contourner le sens des Écritures : Origène, Augustin

Benoît Gain, Basile de Césarée : auteur de testimonia ?

Guillaume Bady, Les Douze ou les Onze (Actes 1, 15-26) ? Le destin de Matthias, apôtre oublié, chez Jean Chrysostome et les Pères grecs

Bernard Meunier, Le début de l'évangile de Jean. Approche critique selon Cyrille d'Alexandrie et quelques auteurs anciens

Michel Dujarier, La typologie du « Christ-Frère » dans la première Alliance selon les Pères de l'Église

Maxime Yevadian, Le grec de Jean Cassien

Émilie  Escure-Delpeuch, L'exégèse de Mt 25, 10 (parabole des dix vierges) chez les Pères des premiers siècles

Marc Milhau, À propos d'Hilaire de Poitiers et l'Écriture : les deutérocanoniques

Marie Pauliat, Les Sermones Mai 25 et Morin 7 d'Augustin d'Hippone, des Sermones in Matthaeum ?

Jacques Elfassi, L'exploitation des citations bibliques dans la recherche des sources : l'exemple d'Isidore de Séville

Pages

Base de données des auteurs patristiques

Bible et patristique sur internet

AASC

Editions du Cerf

site de recherche de Biblindex

Catalogue de la bibliothèque

Logo MOM Logo CNRS Logo université Lumière Lyon 2 Logo Hisoma