Sources Chrétiennes

Programme de recherche pour l'édition des textes chrétiens anciens

A ceux qui font de l'argent avec la misère des autres

A ceux qui font de l'argent avec la misère des autres

Homélie contre les usuriers

L'usure était un fléau de l'Antiquité, qui mettait les plus démunis dans un engrenage sans issue. Grégoire de Nysse, comme Basile, Chrysostome ou Ambroise, ne mâchait pas ses mots quand il s'agissait de tirer de l'évangile une doctrine sociale.

Notre Seigneur nous a appris à prier : remets-nous nos dettes comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs. Comment prieras-tu, toi, l'usurier ? De quel front demanderas-tu une grâce à Dieu, toi qui reçois toujours et ne sais pas donner ? Ignores-tu que ta prière ne fait que lui rappeler ta haine des humains ? Où as-tu pardonné, pour implorer le pardon ? Qui t'a inspiré de la pitié, pour qu'à ton tour tu l'invoques ?

Peut-être fais-tu l'aumône. Et d'où la tires-tu, sinon de tes rapines cruelles et inhumaines, du malheur des autres, des larmes et des soupirs ? Si le pauvre savait d'où vient ton offrande, il la refuserait pour ne pas toucher à la chair de ses frères et au sang de ses proches. Et il te parlerait avec franchise : « Ne me nourris pas avec les larmes de mes frères. (...) A quoi bon consoler un pauvre, si tu en fais cent ? Sans cette foule d'usuriers, il n'y aurait pas cette foule de pauvres. Dissous ta clique, et nous saurons nous débrouiller. »

O combien se sont pendus à cause de l'usure, combien se sont jetés dans les flots, trouvant la mort plus douce que leur créancier, et laissant des orphelins à la garde d'une marâtre odieuse : la misère.

Base de données des auteurs patristiques

Bible et patristique sur internet

AASC

Editions du Cerf

site de recherche de Biblindex

Catalogue de la bibliothèque

Logo MOM Logo CNRS Logo université Lumière Lyon 2 Logo Hisoma