Sources Chrétiennes

Programme de recherche pour l'édition des textes chrétiens anciens

Anthologie

Anthologie

Par défaut, les extraits choisis s'affichent dans un ordre aléatoire, mais nous vous proposons plusieurs critères pour personnaliser l'ordre d'affichage et filtrer les résultats :

Livre d'Heures. Office de minuit. A la Mère de Dieu

Livre d'Heures du Sinaï, SC 486, p. 285

Libres propos sur la foi

Dans les Stromates, Clément s'adresse à un public cultivé, frotté de philosophie. Il passe d'un sujet à l'autre, et réfléchit ici sur les attitudes des croyants vis-à-vis de la philosophie, et vice versa.

La tradition chrétienne comme chaîne humaine

Irénée, évêque de Lyon à la fin du deuxième siècle, doit faire face à des groupes gnostiques qui revendiquent pour eux l'évangile et la révélation. Il explique que la révélation ne peut se penser et se recevoir qu'à travers une transmission humaine, dont on ne peut faire abstraction sous peine de tomber dans l'arbitraire où chacun fonde sa religion et sa chapelle.

Le baiser de paix n'est pas anodin

Cyrille, évêque de Jérusalem, fait une catéchèse pendant la semaine de Pâques pour les adultes qui ont reçu le baptême dans la nuit pascale. Il explique les différents rites de la célébration : baptême, chrismation, eucharistie. Il parle ici du baiser de paix qui s'échange avant la communion.

A ceux qui font de l'argent avec la misère des autres

L'usure était un fléau de l'Antiquité, qui mettait les plus démunis dans un engrenage sans issue. Grégoire de Nysse, comme Basile, Chrysostome ou Ambroise, ne mâchait pas ses mots quand il s'agissait de tirer de l'évangile une doctrine sociale.

Traduit du sable

Les Apophtegmes, ou paroles des Pères du désert, sont des paroles adressées un jour (au IVe ou au Ve siècle) par un maître à un disciple, dans le désert d'un ermitage, et peu à peu écrites et rassemblées. Les apophtegmes sont un vrai trésor de sagesse, concrète, parfois irritante ou paradoxale, toujours porteuse d'une expérience humaine lentement mûrie.

Lettres des Martyrs de Lyon


Hors-série du magazine Eglise à Lyon sur La Lettre des martyrs de 177, avril 2005 (48 pages). Disponible en français, italien, espagnol et anglais. Télécharger le fichier au format PDF:
     

 

 Le texte de la Lettre des chrétiens de Lyon est en caractères romains, les commentaires d’Eusèbe sont en italiques. Pour faciliter la lecture de cette lettre, l’éditeur a introduit des sous-titres. La traduction du texte grec est du Père Claude Mondésert, s.j., à l’exception des deux derniers extraits (H. E. V, 3-4), traduction G. Bardy retouchée, parue dans la collection « Sagesses Chrétiennes », Paris, Le Cerf, 2003.

Lire la Bible peut déstabiliser

Origène, savant chrétien du troisième siècle, a voué sa vie à l'étude de la Bible. Il n'ignore pas les questions et les doutes qui ne tardent pas, dès qu'on prend le risque de lire l'Ecriture.

Allaiter en prison : le journal d'une condamnée

La Passion de Perpétue et de Félicité est un des plus anciens documents de la chrétienté latine. Elle fournit en particulier le récit, par Perpétue elle-même, noble romaine convertie au christianisme, des derniers jours de sa vie, après son arrestation, alors qu'elle est mère d'un nouveau-né. Son martyre a eu lieu en 203 à Carthage.

L'adieu à un ami

Grégoire de Nazianze, l'un des plus grands orateurs chrétiens de l'Antiquité, prononce l'éloge funèbre de son grand ami, Basile, évêque de Césarée. Il évoque ici leur séparation après les études à Athènes où ils s'étaient connus et liés d'amitié : tentés tous deux par la vie monastique, c'est Basile qui s'est décidé le premier, laissant Grégoire seul et désemparé.

Pages

Base de données des auteurs patristiques

Bible et patristique sur internet

AASC

Editions du Cerf

site de recherche de Biblindex

Catalogue de la bibliothèque

Logo MOM Logo CNRS Logo université Lumière Lyon 2 Logo Hisoma