Sources Chrétiennes

Programme de recherche pour l'édition des textes chrétiens anciens

Master de patristique - Enseignement 17

L’âge d’or des Pères de l’Église (IVe-Ve s.)

Plaquette du master de patristiqueNom de l’enseignant : Guillaume BADY

Durée du cours : 26 h                                                                                           
Nombre de crédits : 4
Évaluation travail personnel étudiant : 80 h

Modalités / durée évaluation :

Exposé oral individuel de 10 minutes sur un sujet choisi dans une liste, suivi d’un bref entretien (5 minutes).

Objectifs et compétences à acquérir :

Permettre de lire seul(e) une œuvre d'un Père de l'Église, avec suffisamment d'éléments sur le contexte culturel, ecclésial et théologique pour en tirer profit. Comprendre les premiers grands choix de la théologie chrétienne et leur pourquoi.

Pré-requis :

Si possible, le cours d'Histoire ancienne de l'Église aura été suivi auparavant.

Il n’y a pas de pré-requis en langues anciennes.

Moyens pédagogiques :

Cours magistral illustré par des textes patristiques lus et commentés en cours. En principe, 3 séances de TD en groupes restreints sur des textes préparés à l'avance par chacun.

Contenus / plan du cours :

Tournant majeur, le passage du christianisme à l’ère constantinienne au premier quart du IVe siècle signe le début d’un âge d’or des Pères de l’Église : après le temps des fondations et des persécutions, l’Église semble s’édifier plus haut que jamais. À cette période, de fait, ont été faits des choix qui ont marqué à jamais le christianisme – aussi bien sur les plans politique et culturel que biblique, liturgique, littéraire et théologique –, et se sont illustrés les grands noms qui allaient devenir autant de figures d’autorité : Athanase d’Alexandrie, Basile de Césarée, Grégoire de Nazianze et Grégoire de Nysse, Cyrille de Jérusalem, Jean Chrysostome et Cyrille d’Alexandrie parmi les Grecs, Hilaire de Poitiers, Ambroise de Milan, Jérôme, Augustin d’Hippone et Léon le Grand parmi les Latins. Et pourtant, l’Église n’a peut-être jamais connu une telle période de crise. À partir des textes patristiques, le cours met en parallèle le développement du langage dogmatique et de l’exégèse et l’affirmation progressive de Jésus comme Dieu et de Dieu comme Trinité, qui marquent la pensée chrétienne dans ce temps d’éclatement aussi fécond que délicat à réguler.

Bibliographie :

Collection des « Sources Chrétiennes » (Éd. du Cerf) et des « Pères dans la foi » (Éd. Migne) pour les textes des Pères.

Éléments de littérature patristique : C. MONDÉSERT – J.-N. GUINOT, Lire les Pères de l’Église dans la collection

« Sources Chrétiennes », Paris, Cerf, 2010.

Théologie patristique :

B. SESBOÜÉ, J. WOLINSKI, Histoire des dogmes. I. Le Dieu du salut, Paris, Desclée, 1994.

J. LIÉBAERT, Les Pères de l'Église. Ier -IVe siècle, Desclée, 1986 (Bibl. d'histoire du christianisme 10).

M. FÉDOU, La voie du Christ. Genèses de la christologie dans le contexte religieux de l’Antiquité du IIe siècle au début du IVe siècle, Paris, Cerf, 2006 (Cogitatio fidei 253).

Base de données des auteurs patristiques

Bible et patristique sur internet

AASC

Editions du Cerf

site de recherche de Biblindex

Catalogue de la bibliothèque

Logo MOM Logo CNRS Logo université Lumière Lyon 2 Logo Hisoma